Corporate Works

Vente immobilière : les documents à apporter au notaire

Vingtmille

Vingtmille

Les principaux documents à présenter au notaire lorsqu’un contrat de vente est stipulé.

Lorsque vous achetez une maison, il y a tellement de choses à faire et à penser, de même qu’il y a tant de documents à présenter au notaire pour que les parties puissent, après les vérifications appropriées, parvenir à un accord bénéfique pour les deux, sans craindre de surprises. Certains documents, ou ceux nécessaires pour identifier le vendeur et l’acheteur, sont communs aux deux. En ce qui concerne le bâtiment, le sujet nécessaire pour produire la documentation la plus importante est le vendeur. Nous voyons donc, sans prétention d’intégralité, quels sont les principaux documents à présenter au notaire lorsqu’un contrat de vente est stipulé.

Documents communs au vendeur et à l’acheteur

Les documents que le vendeur et l’acheteur doivent apporter au notaire en cas de vente ne sont pas toujours les mêmes.

Particuliers

Lorsque le vendeur et / ou l’acheteur sont des personnes physiques, ils doivent remettre au notaire:

  • la carte d’identité ou un autre document d’identification et, s’il s’agit de citoyens non européens, le permis de séjour ou le visa d’entrée;
  • le certificat d’état libre ou, s’il est marié, l’extrait du certificat de mariage ou le certificat d’union civile;
  • une copie de tout accord patrimonial ou de cohabitation.
Personnes morales

Lorsque, en revanche, la personne qui vend ou achète est une personne morale, le notaire doit recevoir:

  • une copie de la pièce d’identité du représentant légal;
  • l’éventuelle résolution avec laquelle le mandat a été donné pour vendre;
  • les données d’identification de la personne morale, ou le code fiscal résultant, si possible, du registre dans lequel elle est enregistrée, l’indication du siège et le nom de la personne morale.

Documents particuliers de l’acheteur

L’acheteur qui a sollicité un prêt auprès de la banque doit fournir au notaire les contacts de l’institution pour lui permettre de disposer de toutes les informations nécessaires à la fourniture de celui-ci. En plus de cela, il doit livrer:

  • une copie du contrat de vente préliminaire;
  • une copie des documents indiquant le montant déjà versé au vendeur;
  • et, si une agence est intervenue, les données de la même, la commission convenue et la copie de la documentation montrant ce qui a déjà été payé.

Documents relatifs au bâtiment

La documentation nécessaire pour identifier le vendeur, l’acheteur, leur statut et leur disponibilité doivent être soumises au notaire avec toute la documentation relative à la propriété faisant l’objet du contrat d’achat.

Ce sont les principaux documents à présenter :
  1. copie du plan déposé au cadastre, de la conformité planimétrique à l’état des lieux et des autres documents cadastraux éventuellement nécessaires;
  2. copie du moyen de paiement prouvant ce qui a déjà été payé par l’acheteur;
  3. si l’acheteur a repris le prêt préexistant, il doit fournir une copie du reçu du dernier paiement;
  4. copie du certificat d’hypothèque, pour vérifier si les hypothèques sont enregistrées sur le bâtiment ou sont sujettes à des saisies;
  5. copie de l’acte d’achat du bien et, si acquis, mortis causa, de la déclaration de succession, du testament, de l’acceptation de la succession, du certificat européen de succession démontrant de quelle manière le vendeur est entré en possession du bien;
  6. si le bien vendu se trouve à l’intérieur d’un condominium, une copie du règlement sur le condominium est requise, accompagnée du certificat de l’administrateur du condominium d’où il ressort que le vendeur a réglé l’intégralité des dépenses de copropriété et existence de résolutions relatives à des dépenses extraordinaires ou à des litiges;
  7. une copie de toutes les mesures de construction concernant la construction du bâtiment, telles que le permis de construire, les pratiques de modification, etc.
  8. toute autorisation de bien culturel, si le bâtiment est soumis à des contraintes de surveillance;
  9. copie du certificat de viabilité ou des documents prouvant que la demande a été soumise;
  10. certifications de conformité des installations (hydraulique, électrique, thermique, gaz);
  11. livret de la chaudière, montrant la régularité des contrôles et son efficacité;
  12. APE, certificat de performance énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *