Corporate Works

Marché immobilier italien, l’embellie continue

Gênes–plage

Gênes–plage

L’amélioration du marché immobilier italien est légère mais constante.

Lors du 52e Congrès national des notaires, le «rapport statistique sur les notaires» a été présenté pour le premier semestre de l’année. Le rapport révèle une vue intéressante du marché immobilier italien. En particulier, en termes de ventes, c’est toujours le nord du pays, la Lombardie, n première position, alors que dans le secteur hypothécaire, il y a encore une certaine prudence à la fois pour demander et accorder des fonds.

Acheter un bien en Italie

Au cours du premier semestre 2017, 401 432 achats immobiliers ont été analysés, dont 300 929 logements couverts et locaux importants (caisses, caves et parkings). Plus de la moitié des achats de biens manufacturés, soit 56,48% (163.155 transactions), ont permis une première amélioration de l’habitat avec une nette distinction entre l’achat auprès de clients privés et auprès de professionnels avec une nette crise dans le secteur des achats de propriétés neuves ou rénovées. Sur le profil de la division territoriale, il y a une nette différence entre le Nord et le Sud du pays.

Le Nord fait mieux sur le marché immobilier

Plus de 56% des transferts immobiliers ont été effectués dans le Nord (34,84% au Nord-Ouest, 21,59% au Nord-Est), au Centre 17,74%, au Sud 18,15 % et dans les îles le 7.67%. Un chiffre positif fait du Friuli Venezia Giulia un record avec + 10,72%, la Vallée d’Aoste avec + 6,37%, le Trentin-Haut-Adige avec + 4,40%. Dans le Centre, contrairement au reste des régions de la région, l’Ombrie met un + 7,91%. La Lombardie et la Vénétie sont également positives, avec respectivement + 2,60% et + 0,74%.

La Lombardie se confirme la région où plus de biens sont échangés avec 82 561 transferts, équivalent à 824 transferts pour 100 000 habitants. En ce qui concerne les habitations, 56,48% d’entre elles sont achetés avec l’aide pmrimo accédant: 49,5% sont achetées par des particuliers et seulement 6,9% par des entreprises. L’achat de la première maison est majoritairement l’affaire du groupe d’âge entre 18 et 35 ans: 39,5% des transferts; ils ont augmenté de 3% par rapport à 2016. Même au premier semestre 2017 – comme au premier semestre de l’année précédente – 55% de l’achat de bâtiments et 97% de l’achat de terres agricoles et 85% des bâtiments sont sous le prix de 100.000 euros.

Une certaine prudence et une faible propension à risquer dans le monde des hypothèques

Il y a une augmentation de 2% sur les nouveaux prêts avec hypothèque sur les bâtiments, mais reste la propension à une certaine prudence et l’aversion au risque bancaire, étant donné que plus de 70% des prêts hypothécaires ne dépasse pas le montant de 150.000 Euros . Il semble toutefois important de relever une hausse de plus de 10% des prêts de plus de 500.000 €, ce qui indique une timide reprise des investissements importants. Au premier semestre, a également augmenté d’environ 9% le montant fourni par les banques pour de nouveaux prêts. Prise en compte du montant total du financement bancaire: 78% sont représentés par de nouveaux crédits hypothécaires (hypothèques), tandis que les substituts représentent 13,38%. La tranche d’âge la plus financée est de 18 à 35 ans et de 36 à 45 ans, dont 70% sont financés.

Gênes-Porto Vecchio

Gênes-Porto Vecchio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *