Corporate Works

La confiance des entreprises en Italie au plus haut depuis 2007

La confiance des entreprises en Italie au plus haut depuis 2007

Termoli, Molise, Italie

Termoli, Molise, Italie

Malgré tout, le climat économique est propice aux affaires en Italie

Quatrième hausse consécutive de l’indice de confiance des entreprises en Italie,  qui  a augmenté en Avril par plus de deux points (107,4) et a atteint le plus haut niveau depuis Octobre 2007. Une croissance unanime, qui pousse la fabrication et la construction (pour obtenir des valeurs plus élevées dans les deux cas on doit revenir à 2008), ainsi que pour les services et les ventes au détail.

L’amélioration de l’industrie est liée notamment aux biens intermédiaires, alors qu’ils sont en léger recul les biens de consommation et instrumentaux. Cependant, ces derniers, ont été les protagonistes d’un bond de près de trois points dans le mois précédent. En général, se sont améliorés les évaluations sur les carnets de commandes et les attentes de production.

On a vu une croissance importante du secteur de la construction, le plus meurtri par la crise, où la confiance s’est améliorée de près de cinq points pour se tenir au sommet de mai 2008, un progrès qui affecte si bien les commandes que les attentes de l’emploi.

L’Italie est le deuxième pays en Europe pour la confiance dans les entreprises

C’est le paysage qui se dégage de la 17e édition (de Février 2017) du Baromètre de confiance Edelman, une enquête annuelle menée dans 28 pays sur un échantillon de 33 mille personnes par l’agence de relations publiques Edelman. A la première place pour la confiance dans les entreprises il y a les Pays-Bas.

 L’Italie a confiance dans les entreprises comme facteurs de progrès social

78% des Italiens croient au rôle social des entreprises

En outre l’Italie (55%) est le deuxième pays en Europe avec plus de confiance dans l’entreprise après les Pays-Bas (60%). 78% des Italiens pensent que les entreprises peuvent prendre des mesures spécifiques non seulement pour augmenter les bénéfices, mais aussi pour bénéficier la croissance économique et sociale des communautés où elles opèrent, et l’entreprise est la catégorie avec plus de confiance parmi les Italiens.

Ajoutez à cela que l’Italie est la première en Europe pour la création d’entreprises chez les jeunes. Plus que le double de l’Allemagne: les entreprises menées par les moins de 40 ans sont 1,15 millions dans l’ensemble, avec un solde positif de 50 000 dossiers au cours des neuf premiers mois de cette année, à raison de 325 ouvertures par jour. Les jeunes italiens sont les plus ingénieux en matière de lancement de nouvelles entreprises, en particulier au Sud et dans le secteur du détail. Et avec un grand intérêt de retour dans l’agriculture.