Corporate Works

Le marché immobilier se redresse : plus d’achats et boom des propriétés de luxe

Turin, Italie, Place Castello

Turin, Italie, Place Castello

D’après les données des notaires du premier semestre, la tendance favorisée par la baisse des prix est confirmée. Le montant des prêts accordés augmente également.

Les transactions immobilières augmentent et les prix continuent de baisser. Une tendance qui signifie que les appartements achetés, principalement comme premières résidences, sont pour plus de la moitié dans la gamme supérieure des prix, et un tiers sont de type économique. Augmentent également l’achat et la vente de propriétés d’une valeur d’environ un million d’euros. L’enquête semestrielle du notariat, basée sur les ventes réalisées de janvier à juin, est un aperçu de la tendance du marché.

Plus d’achats et des prix encore contenus

L’enquête montre donc que 443 337 ventes de biens immobiliers de tous types ont été enregistrées au premier semestre de 2018. Parmi ceux-ci, 334 979 actes concernaient des bâtiments qui ont enregistré une augmentation de 10,72% par rapport à l’année dernière grâce à une réduction continue des prix. En effet, si 2017 avait déjà enregistré une baisse de -17% sur la valeur moyenne des ventes d’immeubles (de 147 K € à 126 512 €), cette baisse serait encore accentuée de -5% au premier semestre 2018 (118 356 €). Cependant, l’augmentation de + 26,73% des ventes et des achats d’une valeur supérieure à 900 000 € devrait également être enregistrée.

Les premières maisons augmentent toujours

La première installation résidentielle a été déclarée pour 177 212 immeubles résidentiels sur 246 539, confirmant la tendance selon laquelle plus de la moitié des maisons sont achetées avec des installations de première résidence. Les biens pour lesquels les installations les plus demandées sont celles qui sont inscrites à la catégorie A / 2, c’est-à-dire les bâtiments de type civil, équivalaient à 50% de l’échantillon; en second lieu, les logements de type économique de la catégorie A / 3, représentant 30% du total, alors que les logements (catégorie A / 7), ne représentent que 10% de l’échantillon. Les actes dans 90,78% des cas ont été considérés comme des vendeurs sujets privés, alors que les transactions effectuées par les entreprises ont attesté une chute de 9,23%. L’augmentation des dons d’immeubles d’habitation se poursuit également, avec une augmentation de 4,6%, les opérations étant réalisées principalement dans le Sud.

Emprunts immobiliers : augmentation

La tendance du marché se reflète également dans les prêts accordés. Au cours des six premiers mois de l’année, 193 102 nouvelles transactions ont été réalisées, ce qui représente une augmentation de 5,92% par rapport à la même période en 2017. En termes de montants, la prévalence de prêts allant jusqu’à 150 000 euros est confirmée, mais une augmentation est également constatée, de 8 à 10% pour les hypothèques comprises entre 200 000 et 300 000 euros, très modérées dans le passé.

La vente de terrains à bâtir diminue. Enfin, un marché plus important est confirmé pour la vente de terres agricoles (57.284) par rapport aux terrains à bâtir (13.624). Les ventes et les achats ont en effet augmenté de 2,83% au premier semestre de 2018 par rapport à l’année précédente, les montants étant totalement concentrés dans la première tranche de prix (inférieure à 100 000 euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *